Bureau de courtage spécialisé en épargne,
placements et assurances durables

Menu

Menu

Arnaques internet : un exemple

Monsieur J. de Waremme, que je remercie au passage, m’a demandé mon avis à propos d’une communication qu’il a reçue par internet à propos d’un placement à 3,77 %. L’offre est donnée dans un article publié par un certain Nicolas Durand dans La revue économique. En voici le texte (dont j’ai supprimé les liens) :

 

SECURISER SON EPARGNE EN TEMPS DE CRISE : Nouveau Placement à 3,77% ! Cette nouvelle épargne “secrète” cartonne dans toute la Belgique !

Saviez-vous que si vous êtes Belges et épargnant, l’Etat a la possibilité de bloquer votre épargne en cas de crise financière ou sanitaire ? Vous détenez un capital sous forme d’assurance-vie, Livret d’Epargne ou autres ? Vous êtes alors concerné, d’autant plus en cette période de crise économique. Cependant La Revue Economique vous propose quelques clés pour adapter efficacement votre stratégie d’épargne. Il est possible de placer votre argent à un taux de 3,77% net et sans montant minimum d’investissement tout en évitant le blocage de votre épargne. De nombreux belges peuvent le faire et ne le savent pas ! Et vous ?

 

Il ne faut pas être grand clerc pour deviner qu’une arnaque se cache là-dessous et je vais vous gâcher la surprise : c’est le cas ! Ce qui m’intéresse, c’est de d’attirer votre attention sur quelques points qu’il est bon de vérifier lorsqu’on est sollicité en matière financière. Voici donc quelques trucs utiles.

 

Tout ce qui brille n’est pas or

Il est évident que les taux actuels n’incitent pas à la joie, mais ils sont le reflet économique de notre époque tourmentée. Si votre âme l’est tout autant, vous risquez fort de succomber aux sirènes de l’argent facile, et ça tombe bien, parce que les types qui veulent vous attraper cherchent des gogos. Ici, ils associent le mot sécuriser à un taux attractif. Et votre esprit qui ne veut voir que ce qu’il souhaite voir fait déjà le lien : c’est garanti. Hélas, non. Voici le graphique des derniers bons d’état belges. Que ce soit à 3, 5, 8 ou 10 ans (en mauve), il ne faut pas avoir fait l’Ecole polytechnique de Lausane pour comprendre qu’entre 0,50 % et 3,77 %, il y a de la marge. or, en terme de taux garantis, les emprunts d’un états font généralement référence. 

Votre premier réflexe sera donc d’avoir une méfiance naturelle. 

 

Qui c’est qui toque à l’huis ? 

La première question a se poser est bien sûr de savoir d’où émane l’information. Plusieurs recherches doivent être faites, dont la plus évidente est de se demander si le promoteur est facilement identifiable. Dans le cas qui nous concerne, il s’agit de la Revue économique. Pas celle de la Banque Nationale de Belgique, je vous rassure, mais une illustre inconnue. En effet, aventurier que vous êtes, vous avez comme moi cliqué sur le lien qui vous a été fourni gracieusement dans le texte accrocheur, et que je vous donne (enfin) ici… et seulement maintenant pour que vous ayez bien en tête qu’il ne faut que lire les informations données, à titre d’apprentissage, mais ne surtout pas laisser une quelconque trace de votre passage. 

 

J’aborderai le contenu ci-après, mais d’emblée, je cherche un nom. Et là, c’est dingue, rien ! Sauf les mentions en bas de page qui indique un nom, Capital placement, et des mentions légales. Sur celles-là, vous pouvez cliquer, parce que c’est pas tous les jours qu’on peut rire un brin. Tout d’abord, il s’agit à première vue de conditions générales non pas d’un promoteur, mais d’un site internet. Ensuite, aucune coordonnées n’apparait, à l’exclusion d’un propriétaire, basé semble-t-il en Angleterre. Enfin, le seul lien disponible à répétition est celui de capital-placement.info. Je vous invite à cliquer dessus (c’est sécurisé, sinon, je ne l’écrirais pas). Et vous aurez la réponse à cette saga. 

Votre second réflexe sera de voir si le promoteur de l’offre est clairement identifiable. Si vous avez un doute, reportez-vous sur le site de la FSMA, et tapez le nom souhaité dans la barre de recherche. notre comique de service s’y trouve dans la page Mise en garde

Que m’apprend la page en question ? Que je peux être éligible à 3,78 % par an. Vous êtes veinards, vous venez déjà de gagner 0,01 % car ce n’est plus 3,77 %. Bon, d’accord, je pinaille… Plus sérieusement (ceci est une boutade), on me dit ceci :

  •  PRODUITS DE PLACEMENT : 3,78% d’augmentation par an en moyenne constatée sur les 5 dernières années.
  •  SÉCURITÉ ET RENDEMENTS : En moyenne + de 3,78% de rentabilité en 2019
  •  FISCALITÉ : Valeur refuge avec une fiscalité avantageuse, placements non soumis à imposition.

Décortiquons : 

  • Il semble qu’il y aient plusieurs produits (avec un S), mais on évoque maintenant 3,78 % de rendement en moyenne sur les 5 dernières années. Oui, et alors ? il y a plein de Sicav qui ont fait bien mieux ! 
  • Plus intriguant : on insiste sur la notion de sécurité, sans bien sûr développer. 
  • et enfin, la petite cerise que tout le monde aime : plus d’impôt ! Alléluia !

Et avec ça ? Ben, rien. Oubliez la redite de texte, les témoignages bidons de deux crétins en goguette, les boostez votre épargne inutiles et surtout le bouton renseignez-vous… qui vous ramène en haut de page. Mais si, là, à droite, dans le cadre où on vous suggère fortement de laisser vos coordonnées pour vérifier votre éligibilité. Sérieusement ? On peut donc être éligible à un produit ? Voilà qui est nouveau, mon pote. Le monde est décidément plein  de surprise…

Autres articles

Changement et preuve d’adresse

Certaines démarches administratives liées à la gestion de vos comptes ou contrats nécessitent une actualisation de vos données. Notamment un changement ou une confirmation d’adresse

Lire plus »

Écrivez-nous

Vous souhaitez réagir à cet article ? Envoyez-nous un e-mail via ce formulaire