Bureau de courtage spécialisé en épargne,
placements et assurances durables

Menu

Menu

Le calcul du rendement en branche 23 (Athora)

Le saviez-vous ? Il vous est loisible d’obtenir à tout moment et par notre intermédiaire un relevé de portefeuille qui reprend la situation de vos investissements branche 23 de vos contrats Fortune by Athora et/ou Profilife. 
 
Bien sûr, compte tenu d’une politique d’investissement sur le long terme, il n’est pas judicieux de demander chaque jour la situation de son contrat. Néanmoins, de loin en loin, cet outil permet de se faire une idée de ce dernier. Une idée, oui, mais dans quelle mesure est-elle précise ? 
 
Indication de rentabilité
 
La situation de portefeuille donnée par Athora indique notamment vos répartitions entre fonds et surtout la rentabilité dégagée par ceux-ci. La rentabilité globale du contrat est également disponible.
 
Malheureusement, ces rentabilités sont exprimées en regard de la valeur réellement investie à l’origine dans le ou les fonds, c’est à dire en excluant la taxe d’assurance, les frais compagnie et les frais de courtage. 
 
Si cette logique permet d’évaluer la performance réelle du gestionnaire, elle ne permet pas de se faire une idée précise de la rentabilité de sa mise de départ, avant frais et taxes. Nous ne savons pas si cette manière de calculer résulte d’une obligation légale mais nous le regrettons. Car n’est-on pas en droit de se dire que d’une part, le client qui investit un montant se demande ce que son investissement lui aura réellement rapporté, frais et taxes comprises, et que d’autre part cette manière de calculer tronque la réalité ?
 
Le débat
 
Si nous pouvons comprendre la logique vu du côté d’un gestionnaire de fonds, nous trouvons que celle du client (et la nôtre) devrait être intégrée à la présentation des résultats. Et il serait tout aussi utile d’indiquer des performances annualisées et non uniquement à compter de la date du dépôt. 
 
Nous sommes d’autant plus désolés de la présentation actuelle que les nouvelles fiches d’information PRIIPS (qui sont le fait d’une législation et non celui de l’assureur) incluent des scénario avec frais afin que les clients puissent estimer l’impact de ceux-ci sur un rendement hypothétique et futur. Bref, après avoir clamé haut et fort que les rendements du passé n’étaient pas une garantie pour l’avenir, on nous assène donc maintenant des rendements futurs hypothétiques excluant tout passé. Ce qui pour nous est une idiotie sans nom, mais c’est un autre débat. 
 
A tout le moins, n’est-il pas absurde, voire hypocrite, de rester dans un vague absolu dans les fiches d’infos (c’est à dire avant investissement) et de donner une réalité hors frais dans les relevés, c’est à dire après investissement ? Dans tous les cas de figure, le client n’a pas d’indication de sa propre réalité et il doit faire ce calcul lui-même. Ce qui est encore relativement aisé si l’on se contente d’un seul versement. Cela devient nettement plus ardu lorsque plusieurs versements libres se succèdent à de moments différents, comme c’est le cas en investissement progressif ou en épargne-pension par exemple. 
 
Conclusion
 
Bon, tout cela ne nous rendra pas le Congo, comme disait mon oncle, mais au moins, vous voilà sans doute informé d’un service Ligne Bleue en plus. Ce qui fait que si un investisseur averti en vaut bien deux, et si le premier apprécie notre littérature, incitez le second à investir par notre intermédiaire. Ce reflet de votre confiance et de votre fidélité nous fera bien plaisir. 😉

Autres articles

Changement et preuve d’adresse

Certaines démarches administratives liées à la gestion de vos comptes ou contrats nécessitent une actualisation de vos données. Notamment un changement ou une confirmation d’adresse

Lire plus »

Écrivez-nous

Vous souhaitez réagir à cet article ? Envoyez-nous un e-mail via ce formulaire